23 août 2006

Carte postale n° 30...

Souvent, à l’heure où l’herbe de la savane se strie d’argent, où les silhouettes des collines s’auréolent d’or pâle, j’emmène mes chiens au Mukutan pour regarder le soleil disparaître derrière le lac et les ombres du soir s’étendre sur les vallées et les plaines du plateau de Laikipia.Là, à l’extrême bord de la vallée du Rift, pousse un acacia courbé par des vents immémoriaux, montant la garde au-dessus de la gorge. Cet arbre est mon ami, mon frère. Je m’adosse à ce tronc rugueux comme la trompe d’un vieil éléphant sage. Levant la... [Lire la suite]
Posté par Thanna à 19:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 août 2006

Tous les chemins virtuels mènent à...

Rome ?Entracte ? Interlude ? Pause ?Envie de faire une pause rigolote avec vous…Profitant d’une météo capricieuse, je me suis lancée, après trois années d’hésitation dans l’aventure du bricolage intensif !... Je refais ma cuisine du sol au plafond, en passant par les meubles, la peinture mais pas la fabrication. Ces premières journées consacrées au décollage d’un papier peint résistant m’a fortement éprouvée… aussi, ai-je consenti à descendre quelques instants de mon escabeau pour retrouver avec joie le clavier de mon Mac, à qui... [Lire la suite]
Posté par Thanna à 19:25 - Commentaires [13] - Permalien [#]
18 août 2006

Carte postale n° 29...

Pendant une semaine entière, il ne fit que rouler, aller et venir à travers l’Amérique en attendant l’épuisement de ses ressources. Il n’avait pas prévu que cela durerait aussi longtemps mais, d’une chose à l’autre, quand il eut enfin compris ce qui lui arrivait. Nashe avait dépassé tout désir d’en finir. Le troisième jour du treizième mois, il rencontra le gosse qui se faisait appeler Jackpot. Ce fut l’une de ces rencontres accidentelles qui semblent surgies du néant par hasard – rameau brisé par le vent, tombé soudain à vos pieds.... [Lire la suite]
Posté par Thanna à 21:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 août 2006

Carte postale n° 28...

Tu es monté dans un autobus long courrier. Et, depuis le matin, le vieux bus réformé pour la ville a cahoté douze heures d’affilée sur les routes de montagne, mal entretenues, pleines de bosses et de trous, avant d’arriver dans ce petit bourg du Sud.Sac sur le dos, une sacoche à la main, tu balaies du regard le parking jonché de papiers de bâtonnets glacés et de déchets de canne à sucre.Des hommes chargés de sacs de toutes tailles, des femmes, bébé dans les bras, descendent du bus ou traversent le parking tandis qu’une bande de... [Lire la suite]
Posté par Thanna à 20:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 août 2006

Carte postale n° 27...

Écoutez " Le Piano des Sables"... Partez à la rencontre du "Pianiste Nomade"  Extrait du livre "Le Pianiste Nomade" de Marc Vella ...Atar  est la Capitale de la région de l’Adrar. Atar était depuis quelques années le  point de départ d’un nouveau tourisme de masse mêlant les randonnées chamelières aux découvertes des oasis mythiques telles que Ouadane, Tergit et Chinguetti où nous irions juste après.Il faisait très chaud à Atar et s’activer à nettoyer quand il  faisait plus de... [Lire la suite]
Posté par Thanna à 00:19 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
10 août 2006

Carte postale n°26...

Son état civil : Madame Minou Wildhusband née Ti-Puss.Les élégantes la bannissent en raison de sa maigreur et de sa laideur. Les êtres sensibles remarquent pensivement la fascination exercée par ses yeux ardents. Les amis des animaux s’écrient spontanément : « Quelle bête merveilleuse ! » Tandis qu’un mien ami va jusqu’à dire : Le chat d’Ella ? Ce n’est pas un chat, elle l’a dressé comme un chien. »…Quand la courtoisie me contraint à entamer la conversation à son sujet, je marmotte modestement que seul le caractère importe. Jamais je... [Lire la suite]
Posté par Thanna à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2006

Carte postale n° 25...

« …Alors, c’est entendu. Je vous laisse Dawasandup comme interprète. Il fera route avec nous. »Est-ce un homme qui me parle ?... Ce tout petit personnage au teint jaunâtre, vêtu d’une robe de brocart orange, une étoile en diamant scintillant à son toquet, n’est-il pas plutôt un génie descendu des montagnes voisines ?...On le dit lama incarné et prince héritier d’un trône himâlayen, mais pour le moment, je doute de sa réalité.Il va probablement s’évanouir comme un mirage avec sa suite bariolée et son palefroi caparaçonné de drap... [Lire la suite]
Posté par Thanna à 20:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 août 2006

Carte postale n° 24...

C’était étrange de retourner en Espagne encore une fois. Jamais je ne m’étais attendu qu’on m’autorisât à regagner le pays que j’aimais plus que tout autre excepté le mien et je me refusais à le regagner tant qu’un seul de mes amis que j’y avais y serait en prison.Mais au printemps 1953 à Cuba je parlai avec de bons amis qui avaient combattu de part et d’autre dans la guerre civile espagnole de m’arrêter en Espagne sur mon chemin pour l’Afrique et ils m’accordèrent que je pouvais honorablement retourner en Espagne si je ne reniais... [Lire la suite]
Posté par Thanna à 22:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 août 2006

Carte postale n° 23...

La sirène du navire poussa une plainte qui déchira le crépuscule qui couvrait la ville. Le capitaine Joao Magalhaes, appuyé au bastingage, contemplait les maisons de construction ancienne, les clochers des églises, les toits noirs, les rues pavées de pierres énormes. Son regard embrassait une grande variété de toits mais il ne voyait qu’un petit tronçon de rue où il ne passait personne. Inconsciemment il sentait que ces dalles dont les mains esclaves avaient pavé la rue étaient d’une beauté émouvante. Il trouvait beaux ... [Lire la suite]
Posté par Thanna à 23:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2006

Carte postale n° 22...

"Caballero, je crois savoir que vous êtes versé dans les plantes", dis-je au vieil Indien.Un de mes amis m’avait introduit, nous nous étions présentés et il déclina son nom, Juan Matus.- C’est donc ce que prétend votre ami ?- Oui.- Je ramasse des plantes, ou plutôt elles me laissent les ramasser, dit-il.Le voyage à IxtlanLes leçons de don JuanCarlos Castaneda
Posté par Thanna à 22:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]