« …Il arrive fréquemment qu’un chaman trouve un objet inconnu qu’il a d’abord vu en rêve… »

Dans cette vie, l’âme de Thanna voyage surtout dans la Loge du Rêve…

Cette nuit-là, j'ai rêvé que j’offrais une bague jaune à mon fils. Mais je ne voyais pas la bague…Pendant quelques temps, j’ai cherché une bague à pierre jaune (ambre, œil de tigre, topaze…). Après une recherche infructueuse, j’abandonnai et  j’oubliai cette quête.
Deux années s’étaient écoulées, je m’envolai seule pour fêter la nouvelle année chez Christelle, une amie française à Santa Fé au Nouveau Mexique. Terre Indienne, terre sacrée, terre des Indiens massacrés… Terre d’ondes et de vibrations…Terre de chaman…La veille de mon retour, le rêve de la bague jaune offerte à mon fils jaillit de ma mémoire. Je me trouvais à Taos, village indien Pueblo, accompagnée de mon amie et de son ami Vivian, ethnologue. Je les avais abandonnés discutant au bar de « La Posada ». J’avais une demi-heure pour trouver la bague. J’entrai dans une boutique sombre de bijoux artisanaux où dominait la couleur turquoise des pierres. Sur plusieurs plateaux étaient présentés des centaines d’anneaux d’argent ciselé à la main. Au centre d’un des plateaux, mon regard fut aimanté. Je ressentis alors de fortes vibrations me parcourir le corps. Mon intuition ne me trompe jamais. C’était la bague. J’en demandai le prix  que je trouvai élevé pour de l’argent mais je ne le discutai pas. En m’approchant de la caisse pour payer, sous une lampe, j’aperçus le détail du dessin de la bague, un labyrinthe de couleur jaune ! Devant mon étonnement, la vendeuse me précisa : "Elle a été gravée par les Hopis, le dessin est en or."
En sortant de la boutique, je n’avais qu’une hâte, tout raconter à mon amie. Vivian avait dû partir. Nous reprîmes la route de Taos à Santa Fé (80kms). J'ai eu le temps de raconter à Christelle, mon rêve, deux ans auparavant, ma recherche, la rencontre magique avec cette bague que je serrais contre moi. Arrivée chez elle, j’étais pressée de trouver parmi tous les livres :

"Le Livre du Hopi"

Plus spirituel qu’ethnologique, ce livre est l’équivalent, pour le monde amérindien, des plus grands textes sacrés, le Coran, la Bible ou le Popol Vuh des Mayas… Il retrace la genèse de leur peuple.
Je trouvais à la page 49, le dessin de la bague et je lus ceci :

LE SYMBOLE DE L’ÉMERGENCE
"Ce symbole est souvent nommé Tàpu'at "La-Mère-et-l'Enfant".

À suivre...